Stravinsky Motel par la compagnie: La BaZooKa

Scene Nationale d’Orleans :

Stravinsky Motel

Scène nationale d’Orléans

La BaZooKa

  • Coproduction la Scène nationale d’Orléans
  • Conception Sarah Crépin, Etienne Cuppens
  • Interprétation Nicolas Chaigneau, Sarah Crépin
  • Pianistes Domitille Bès, Marie-Anne Faupin
  • Chorégraphie Sarah Crépin
  • En collaboration avec Nicolas Chaigneau, Claire Laureau
  • Mise en scène, composition sonore Etienne Cuppens
  • Musique Igor StravinskyPetrouchka, Le Sacre du Printemps

Les pièces de La BaZooKa puisent volontiers dans les souvenirs d’enfance, fantasmes et bribes de culture. Puzzles à recomposer, elles œuvrent à la façon de l’inconscient, selon des stratégies scéniques qui chorégraphient l’œil du spectateur. L’univers de Hitchcock traverse Stravinsky Motel. La célèbre scène de la douche, dans Psychose (1960), y est détournée, la victime renaissant pour se retourner contre son meurtrier.

Cela croise deux musiques emblématiques de Stravinsky, Le Sacre du printemps et Petrouchka dans une réduction au piano à quatre mains, jouée en scène, elle-même pétrie des réminiscences de la musique du film. Dans ces entrelacs se déploie un spectacle multiple, où la très forte présence des corps se compose avec autant de délicatesse que de brutalité. Tout cela est très vif, sans rien de pesant, encore moins de glauque.

%d blogueurs aiment cette page :